Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Alpha Saint-Germain, Agence immobilière PARIS 75006

Plusieurs vies pour un théâtre

Publiée le 05/04/2013

 

C’est sous la férule de Jacques Copeau, homme aux multiples talents artistiques que s’ouvre, en 1913, le théâtre du Vieux-Colombier, du nom de la rue où il se trouve situé dans le 6ème arrondissement parisien.

Jacques Copeau et sa troupe y mènent la danse jusqu’en 1924. A leur départ, le théâtre se transforme en salle de projection pour un cinéma  d’avant-garde que le nouveau directeur, Jean Tedesco, choisit de faire découvrir au grand public.

En 1948, sous l’impulsion de Paul Annet Badel, le « Vieux Colombier » résonne des rythmes puissants du jazz New Orléans, accueillant en sa cave des figures mythiques comme Sydney Bechet ou Boris Vian. Plus tard, dans les années 60, Léo Ferré et Guy Béart entre autres, viendront ensuite y pousser la chansonnette.

Lorsqu’elle reprend la direction du théâtre en 1970, la comédienne Marthe Mercadier ouvre résolument sa programmation à des activités diverses. Mais après son départ en 1975,  ce lieu, déjà mythique, est menacé de disparaître et ne devra sa survie qu’à la mobilisation de ses comédiens qui n’hésitent pas à manifester devant le théâtre, attirant l’attention du public et… Des pouvoirs publics, puisqu’il est classé au titre des Monuments Historiques en 1978, avant d’être enfin racheté par l’Etat en 1986.

Après une longue période de fermeture et de travaux, il rouvrira enfin ses portes en 1993, rattaché à la Comédie Française. Le spectacle pourra enfin continuer en cette salle tendue de rouge, imprégnée des courants qui font l’identité culturelle du 6ème.

 

Notre actualité