Bienvenue chez CENTURY 21 Alpha Saint-Germain, Agence immobilière PARIS 75006

Coronavirus à Paris : Vers la fermeture des bars dans la capitale

Publiée le 05/10/2020

Coronavirus à Paris : Vers la fermeture des bars dans la capitale

Nouveau tour de vis en vue dans la capitale : face à la progression de l’épidémie du Covid-19, le gouvernement devrait annoncer dimanche soir la fermeture dès la semaine prochaine des bars à Paris. Les restaurants espèrent encore y échapper grâce à un protocole sanitaire renforcé.

Les dernières données de l’Agence régionale de santé (ARS) communiquées vendredi ne laissent guère d’espoir. Jeudi, le ministre de la Santé Olivier Véran avait accordé un « sursis » aux cafetiers parisiens avant de placer Paris et sa petite couronne en « alerte maximale », où se trouvent déjà Aix-Marseille et la Guadeloupe. Or depuis, les indicateurs ne se sont pas améliorés. Le taux d’incidence dépassait toujours vendredi la barre des 250 pour 100.000 habitants à Paris – l’un des trois critères pour basculer en zone d’alerte maximale – se situant à 264 contre 261 jeudi. Le taux d’occupation des lits en réanimation pour les patients atteints de Covid-19 s’élevait lui à 34,8 % en Ile-de-France, au-dessus du seuil d’alerte maximale de 30 %.

La situation sanitaire est « très grave » selon Anne Hidalgo

Quant au troisième critère, le taux d’incidence chez les plus de 65 ans, il dépassait également le seuil critique des 100. « Je ne vois aucune raison au déni. Les chiffres sont là, ils pèsent lourd », a commenté Aurélien Rousseau, directeur général de l’ARS d’Île-de-France, dimanche matin sur Twitter. Dès lors, au sein de l’exécutif, on ne fait que peu de mystères sur l’intention de fermer les bars, déjà contraints depuis une semaine à baisser le rideau à 22h dans la capitale.

« Ce n’est pas acté puisqu’il y a encore du travail, de la discussion », a indiqué la maire de Paris Anne Hidalgo dimanche dans le Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro, tout en reconnaissant que la situation sanitaire était « très grave ». Si l’aggravation devait se confirmer, « nous n’aurions pas d’autre choix que de placer Paris et la petite couronne en alerte maximale et ce dès lundi », avait prévenu Olivier Véran jeudi, avant d’en décliner les conséquences : « plus de fêtes de famille, plus de soirées et la fermeture totale des bars ».